Transport, e-véhicules

E-véhicules : tour d'horizon des parts de marché en Europe

Le Salon international de l’automobile de Genève ouvrira ses portes au grand public à partir du 7 mars et devrait faire la part belle à la mobilité décarbonée comme le veut la tendance actuelle. Les principaux constructeurs du monde entier y présenteront leurs nouveaux modèles, dont une grande partie sera électrique et hybride. 

C’est l’occasion de faire un tour d’horizon des parts de marché des e-véhicules en Europe, qui comme le montre notre carte, sont très variables d’un pays à l’autre. Sur les 6 premiers mois de l’année 2018, les ventes de voitures électriques et hybrides ont représenté 1,7 % du total des immatriculations en France selon l’ACEA, un ratio assez similaire au marché allemand (1,6 %). Mais c’est en Norvège que cette part bat tous les records : les e-véhicules y représentaient environ 39 % des immatriculations au premier semestre 2018. L’ACEA note que ce sont des politiques d’incitation à l’achat avantageuses qui permettent à certains pays de booster leurs ventes nationales de véhicules électriques et hybrides.

 

nota : 

La gestion des points de recharge est effectivement sensible... cette problématique peut même être un frein à l'acquisition d'un véhicule électrique, à Paris notamment, les haussmanniens sont très loin d'être tous équipés de parkings individuels et combien de fois à l'âge d'or de la v1 d'autolib, trouver un point de recharge disponible pouvait être compliqué, surtout dans l'hyper centre.

La normalisation des prises de recharge est posée "Décret IRVE" mais sa mise en place toujours en cours (2024) : Type1-2-3-4, Combo, Type E, ou CHAdeMO

La Ville, l'urbanisme, a sans doute sa part de responsabilité et doit intégrer et généraliser l'accès de ces points de recharge aux places de parking public, comme elle gère au quotidien d’autres domaines de notre environnement ... . Selon l'association Avere France 35% des Français se disent prêt à franchir le pas et 46% chez les jeunes de 18 à 24 ans.

Prix d'achat plus élevé, mais coût d’entretien et énergétique moindre: ~1,75€/100km Electrique vs ~8,50€/100km Essence (coût x5), pour une rentabilité à partir de 10000km/an avec l'application de la subvention gouvernementale (2019 : 27% du prix d'achat ou 6000€max)

 

 

 

source : https://fr.statista.com/infographie/17240/part-de-marches-vehicules-electriques-et-hybrides/