• Bilan 2018 du e-commerce en France

    Bilan 2018 du e-commerce en France

    93 milliards d’euros ont été dépensés par les Français sur internet. Selon l’étude présentée par la Fevad, les ventes en ligne ont continué de progresser en 2018. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement.

    Lire la suite
  • Baromètre du numérique

    Baromètre du numérique

    Le Baromètre du numérique 2018, rendez-vous annuel référent; éclaire sur l’équipement et les usages numériques des citoyens. Il prend le pouls de notre société face aux évolutions technologiques.

    Lire la suite
  • l'OMC veut définir un cadre mondial du eCommerce

    l'OMC veut définir un cadre mondial du eCommerce

    Les négociations pourraient commencer dès le mois de mars 2019 et devenir un nouveau terrain d'affrontement pour la Chine et les USA, en pleine guerre commerciale. Les réglementations de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) font aujourd'hui l'impasse sur l'e-commerce, dont les ventes BtoC ont pourtant atteint 2 304 milliards de dollars dans le monde en 2017 selon eMarketer, soit 10,2% du total des ventes de détail.

    Lire la suite
  • L'OCDE veut obliger les GAFA à payer des impôts

    L'OCDE veut obliger les GAFA à payer des impôts

    Avec l’accord de 127 pays, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) veut obliger ces multinationales adeptes de l’optimisation fiscale à payer des impôts là où elles font des bénéfices. De nouvelles règles fiscales mondiales dès 2020, pour taxer les géants du numérique, les fameux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), ces rois de l’optimisation fiscale, dont le modèle économique bouscule les codes.

    Lire la suite

Digital, Canal+

Canal + 'relance de la planification' du service SVOD de CanalPlay

Canal + envisage de relancer son service de vidéo sur demande par abonnement CanalPlay au printemps avec un abonnement mensuel de 10 € et éventuellement sous un nouveau nom, selon le quotidien financier Les Echos .

Selon le journal, l'opérateur de télévision payante envisage une relance du service à un prix concurrentiel par rapport à Netflix après avoir obtenu l'approbation réglementaire pour offrir un contenu exclusif. Les Echos indique que l'offre réaménagée comprendra des séries dramatiques et des documentaires et ciblera un public jeune.

L'autorité de la concurrence française, l'autorité de la concurrence, a décidé en juin 2017 que Canal + devrait être autorisé à proposer des émissions exclusivement après une longue période d'imposition d'une non-exclusivité, condition préalable à l'approbation de sa fusion en 2006 avec le service de télévision payante TPS.

Lors d'une audition devant le Sénat français en juillet dernier, le PDG de Canal +, Maxime Saada, a imputé cette restriction à un effondrement catastrophique du nombre d'abonnés de CanalPlay, qui passe de 800 000 à 200 000 personnes. Saada a déclaré à un comité sénatorial à l'époque que l'assouplissement de la restriction en 2017 était trop peu important, trop tard pour sauver CanalPlay, et que les règles restrictives imposées par la France en matière de distribution de contenu tueraient la fiction française sur le marché international.

Saada a déclaré que le régulateur des médias, le CSA, avait «systématiquement sanctionné» Canal + en infligeant des amendes disproportionnées pour violation des règles relatives au contenu, tandis que le service de surveillance de la concurrence l'avait soumis à environ 60 injonctions et exigences liées à l'acquisition de TPS.

Une relance de CanalPlay représente un changement de stratégie pour l'opérateur payant. Saada a déclaré l'année dernière que, suite à la perte de clients du service SVOD, Canal + se concentrerait sur le développement de son offre multi-écrans MyCanal.

Selon Les Echos , Canal + estime que le "nouveau" CanalPlay peut être différencié de la chaîne premium plus onéreuse de Canal +, qui, malgré des revers récents, propose des contenus sportifs et pourra désormais proposer des films six mois après leur sortie en salles.

 

source : https://www.digitaltveurope.com/2019/01/09/canal-planning-relaunch-of-canalplay-svod-service/