Digital, Smartphone

Les ventes mondiales de smartphones en net ralentissement

Alors que s'ouvre le Mobile World Congress à Barcelone le 25 février, il n'y a pas de quoi se réjouir : il s'est vendu en 2018 1,4 milliards de smartphones dans le monde, soit 3% de moins qu'en 2017. Une première pour un secteur habitué à la croissance. 

La grand-messe qui réunit à Barcelone des milliers (autour de 100 000) visiteurs professionnels de la Téléphonie à partir de la semaine prochaine s'ouvre dans la morosité. Si les constructeurs affûtent leurs armes en dévoilant chacun son tour des smartphones pliables -dont nul ne peut encore prévoir le succès-, la demande, elle, accuse un repli au niveau mondial. Selon les données de l'institut GFK, les ventes de smartphones ralentissent sérieusement en 2018, de -3% en volume exactement. La faute à la Chine, qui pèse 27% de la demande mondiale. Alors quand la Chine tousse, le monde s'enrhume, c'est bien connu. Bref, les ventes dans l'Empire du Milieu ayant baissé de 19% en volume l'an dernier, les conséquences sur le marché mondial se paient au prix fort. 

Plus de 800 dollars pièce

Cela dit, les smartphones qui se vendent affichant un prix de plus en plus élevé, le marché réussit encore à croître en valeur : de +5% même, à 522 milliards de dollars. GFK est encore plus précis dans ses données : un smartphone sur dix se vend à plus de 800 dollars. Les modèles intermédiaires, entre 150 et 400 dollars pièce, représentent tout de même 46% des appareils vendus dans le monde, et ont gagné deux points en un an.

Manque d'innovations?

Ce constat posé, le prix de vente moyen diminue au final de 2%, à 384 dollars. Pour les experts de GFK, "le manque d'innovation technologique a contribué à prolonger les cycles de vie des équipements". Les industriels qui s'apprêtent à annoncer une avalanche de nouveautés la semaine prochaine à Barcelone peuvent s'interroger : une taille de mémoire plus importante, un écran plus grand ou un appareil photo qui offre toujours plus de mégapixels suffisent-ils toujours? GFK a également mené une étude auprès d'eux. Il en ressort que "les consommateurs valorisent des expériences plus que le fait de posséder". Igor Richter, directeur de l'expertise télécoms chez GFK, suggère de s'intéresser aux "gamers". "Il existe un vrai potentiel inexploité pour le gaming sur mobile".

Huawei talonne Apple

Enfin, si les Chinois ont moins acheté de téléphones portables l'an dernier, leurs marques s'exportent toujours aussi bien. Huawei, empêtré dans une polémique politico-commerciale autour de la 5G, n'est désormais qu'à 0,4% d'Apple en ventes en volume, avec 13% de part de marché en 2018 dans le monde, selon les chiffres publiés par Gartner.

 

 

 

source : https://www.lsa-conso.fr/les-ventes-mondiales-de-smartphones-en-net-ralentissement,311531