Business, Ebay

Comment l'IA booste les ventes internationales d'eBay

L’intelligence artificielle envahit peu à peu les entreprises, mais il n’est pas toujours évident de chiffrer, voire d’estimer les effets économiques de cette introduction. Certains pensent même que des innovations et des changements d’organisation seront nécessaires pour récupérer les gains de productivité promis par l’IA.

Une étude du chercheur du MIT Erik Brynjolfsson, publiée par le National bureau of economic research, vient d’en démontrer l’intérêt économique pour une entreprise particulière. Il s’agit de la place de marché eBay, qui a boosté significativement son commerce

international par l’introduction d’un nouveau système propriétaire de traduction. eBay, qui, en 2014, totalisait 14 milliards de dollars d’échanges internationaux de biens entre plus de 200 pays, a introduit à cette époque un nouveau système de traduction s’appuyant sur du machine learning, le eMT (eBay’s machine translation).

Ce système permet de traduire automatiquement dans d’autres langues les requêtes de l’internaute et dans la sienne le descriptif des produits. La requête d’un locuteur espagnol sera traduite en anglais, par exemple, pour identifier les produits qui « matchent », puis leurs descriptifs seront retranscrits en espagnol. Les différentes paires de langues ont été introduites progressivement.

Les chercheurs ont analysé les conséquences de l’introduction de la paire anglais-espagnol sur le commerce entre les États-Unis et l’Amérique latine. Résultat plus que probant : les exportations américaines vers les pays latino-américains ont augmenté de 17,5 à 20,9 %. L’effet varie suivant le type d’article.

Il est, par exemple, plus fort pour des produits comme les bijoux, les antiquités et les vêtements, et moindre sur des produits très standardisés comme les livres, qui ont des codes ISBN, ou les produits électroniques, aux appellations internationales. En anglais comme en espagnol ou en croate, un iPhone X est... un « iPhone X ».

L’IA a en revanche boosté les produits de moins de 50 dollars, pour lesquels les vendeurs n’engageaient pas spontanément des frais de traduction. Globalement, une meilleure traduction automatique induit un niveau de hausse des exportations équivalent à une réduction de la distance entre les pays de 37 %. En abaissant les barrières de la langue, l’IA construit un monde plus petit, plus connecté et plus rentable pour eBay.

 

 

source : https://www.usinenouvelle.com/editorial/comment-l-ia-booste-les-ventes-internationales-d-ebay.N792414