• Bilan 2018 du e-commerce en France

    Bilan 2018 du e-commerce en France

    93 milliards d’euros ont été dépensés par les Français sur internet. Selon l’étude présentée par la Fevad, les ventes en ligne ont continué de progresser en 2018. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement.

    Lire la suite
  • Baromètre du numérique

    Baromètre du numérique

    Le Baromètre du numérique 2018, rendez-vous annuel référent; éclaire sur l’équipement et les usages numériques des citoyens. Il prend le pouls de notre société face aux évolutions technologiques.

    Lire la suite
  • l'OMC veut définir un cadre mondial du eCommerce

    l'OMC veut définir un cadre mondial du eCommerce

    Les négociations pourraient commencer dès le mois de mars 2019 et devenir un nouveau terrain d'affrontement pour la Chine et les USA, en pleine guerre commerciale. Les réglementations de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) font aujourd'hui l'impasse sur l'e-commerce, dont les ventes BtoC ont pourtant atteint 2 304 milliards de dollars dans le monde en 2017 selon eMarketer, soit 10,2% du total des ventes de détail.

    Lire la suite
  • L'OCDE veut obliger les GAFA à payer des impôts

    L'OCDE veut obliger les GAFA à payer des impôts

    Avec l’accord de 127 pays, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) veut obliger ces multinationales adeptes de l’optimisation fiscale à payer des impôts là où elles font des bénéfices. De nouvelles règles fiscales mondiales dès 2020, pour taxer les géants du numérique, les fameux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), ces rois de l’optimisation fiscale, dont le modèle économique bouscule les codes.

    Lire la suite

eCommerce, FEVAD

Résultats du e-Commerce

Lors de son assemblée générale qui s’est tenue le 20 juin dernier, la FEVAD a rendu publique son étude dans laquelle elle fait l’état des lieux du e-commerce en France et en Europe pour l’année. Présentés sous forme d’une cartographie qui résument les principaux indicateurs du secteur sur l’évolution du e-commerce en France en 2018.

E-commerce en France : 81,7 milliards d’euros au total, soit +14,3%

Avec 81,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré, ce qui correspond à une hausse de 14,3% des transactions en ligne comparé à 2017, le e-commerce franchit haut la main la barre des 80 milliards d’euros et confirme la forte croissance du secteur.

La France compte 37,5 millions d’acheteurs en ligne

Ils sont 37,5 millions d’e-acheteurs, soit 85,5% des internautes à avoir acheté en ligne, dont 12,1 millions depuis leur mobile. Le m-commerce prend donc une place importante dans les habitudes des consommateurs en ligne, ce qui devrait motiver les e-commerçants à développer davantage le canal mobile via le développement d’applications pour leurs boutiques, mais également faciliter l’expérience sur site mobile depuis le navigateur.

93,8% des 25 et 34 ans sont des e-acheteurs

Les données fournies par la FEVAD nous permettent d’en savoir plus sur les internautes français et de mieux appréhender les disparités : dans la catégorie des hommes on dénombre 87,1% d’acheteurs contre 83,8% du côté des femmes. Si nous prenons en compte le facteur “âge”, il y a chez les internautes âgés entre 25 et 34 ans 93,8% de cyberacheteurs contre 80% chez les séniors de 65 ans et plus.

63% des sites affirment avoir augmenté leur effectif contre 57% en 2015

Au vu des chiffres, on peut dire que le e-commerce impacte directement le marché du travail et contribue à sa dynamique : 63% des sites leaders affirment avoir agrandi leurs effectifs en 2017 et 54% projettent une augmentation du recrutement en 2018. Quant aux TPE / PME, en 2017, 18% confirment avoir embauché au moins un salarié, et 24% envisagent d’en recruter au moins un en 2018.

182 000 sites marchands actifs pour cette année 2018

Le nombre de sites marchands a considérablement augmenté depuis 2011 et continue sa progression. Toujours d’après la FEVAD, en 2018 plus de 182 000 sites e-commerce sont actifs contre 173 000 fin 2017. Paradoxalement, 95,1% des sites déclarent réaliser un CA de moins d’1 million d’euros et 0,6% génèrent un CA de plus de 10 millions d’euros, ce qui représente 65,2% du chiffre d’affaires du marché.

Un panier moyen de 65,5 euros qui baisse de 5%

Bien que le secteur du e-commerce connaisse une nette évolution et que les cyberacheteurs achètent de plus en plus, il n’en reste pas moins que le montant moyen de transaction continue de chuter, subissant un léger recul de 5% pour atteindre 65,5 euros. La fréquence d’achat, quant à elle, augmente. Cette année, chaque Français a réalisé en moyenne 33 transactions ce qui correspond à 2 200 euros de dépenses.

28% des consommateurs envisagent des achats groupés en ligne directement auprès des producteurs

Représentant un modèle économique novateur, l’économie collaborative suscite de plus en plus l’intérêt des e-consommateurs et augmente au fil des années. En effet, 47% des e-acheteurs ont eu recours aux réservations d’hébergement auprès de particuliers pour les vacances, contre 40% il y a un an. Les chiffres confirment cette nouvelle tendance : les Français sont de plus en plus séduit par ce système d’échange et partage entre particuliers.

505 millions de colis expédiés en 2017 soit +10,5%

Pour les Français, la carte bancaire demeure un standard indispensable, effectivement, 85% des achats de produits ont été réglés par carte bancaire, ce qui représente une belle part du CA. Malgré les différents modes de paiement existants, la traditionnelle CB fait l’unanimité. Concernant les modes de livraison les plus utilisées, on retrouve la livraison à domicile ou sur le lieu de travail, ensuite le retrait de colis en point relais. Plus loin derrière arrivent le click and collect qui gagne 2%, la e-réservation et enfin la consigne.

Les acheteurs en ligne veulent se sentir écoutés des e-marchands

En parallèle de ces nombreux indicateurs qui permettent de mieux comprendre les préférences des acheteurs en ligne, il existe une tendance de fond qui concerne les attentes des consommateurs : en effet, une récente étude sur les avis clients de Trustpilot montre que les acheteurs en ligne veulent se sentir écoutés des sites marchands, et influencer les processus (SAV, service clients, produit…), dans le but d’améliorer l’expérience client globale.

Les consommateurs ont pris le pouvoir, et n’hésitent pas à s’exprimer en ligne pour le faire savoir ; ils sont d’ailleurs 88% à consulter les avis clients durant l’acte d’achat. Les sites marchands doivent donc garder à l’esprit qu’au-delà des KPI classiques tels que le panier moyen ou la fréquence d’achat, un autre défi de taille les attend qui consistera à travailler sur le parcours client et à optimiser l’expérience d’achat, tout en se mettant à l’écoute de leurs clients.

Le mobile toujours en bonne santé

Selon la FEVAD, la marché m-commerce affiche également une très bonne santé. 21% des transactions en ligne ont été faites sur un terminale mobile, représentant ainsi 16,8 milliards de chiffre d’affaires. Sur les 37,5 millions de Français ayant acheté sur Internet, 12,1 millions l’ont fait via mobile.

La plateforme mobile est également très utilisée pour des usages marchands au-delà de la simple transaction. 61% des consommateurs utilisent en effet le mobile pour suivre leur achats sur Internet, 57% pour faire des recherches sur un produit et 52% pour rechercher ou localiser des magasins.

Enfin, les consommateurs utilisent leur mobile même en magasin. 60 % des internautes en font usage pour, par exemple, comparer le prix d’un produit dans une autre enseigne (28%), prendre le produit en photo et le partager (25%) ou regarder les avis sur le produit (22%)

Des conséquences positives sur la fréquentation des magasins

L’achat sur Internet a aussi une incidence positive sur la fréquentation des magasins physiques : 33% des e-acheteurs ont profité du retrait d’une commande dans un point relais ou un magasin pour y acheter d’autres produits. Pour l’année 2017, on compte pas moins de 505 millions de colis envoyés, soit +10,5 % par rapport à 2016.

De plus, la fréquence d’achats a tendance à augmenter : « 54% des internautes ont acheté en ligne lors du dernier mois, un chiffre en progression de 1 point en un an (source : Médiamétrie) " , précise l’étude. Toutefois le montant moyen d’une transaction est toujours plus faible chaque année. Il est à 65,5 € (-5%) en 2017, « le développement de l’offre, du m-commerce et des nouvelles approches en matière logistique contribuent à amplifier le phénomène depuis 2 ans" .

 - - - - - 

DOSSIERS (pdf) :

 

 

Source : https://www.fevad.com